LA DEUXIEME RESTAURATION Le drapeau d'infanterie modèle 1816 Après WATERLOO, l’armée est décapitée, le 16 juillet 1815, tous les régiments d’infanterie sont dissous et remplacés le 3 août 1815 par 86 légions départementales à trois bataillons et les emblèmes sont distribués le 20 juin 1816 au Champ de Mars. Dimensions : Hauteur 150 cm x Largeur 150 cm. Etoffe de soie blanche, dite levantine, frange à graine de 5 cm sur les quatre côtés avec un encadrement différent de celui de 1814 formé également par une guirlande de festons ornés de rosaces et fleurs de lys en alternance. La hampe mesure 2,5 m, peinte en blanc, elle est surmontée d’une pique en cuivre doré de 25 cm arborant une fleur de lys découpée, douille de la pique 7,5 cm, talon 9 cm. A l’avers, l’inscription : LE ROI / A / LA LEGION / DE VAUCLUSE.Cerclée de deux branches de chêne et de laurier verts avec les mêmes attributs que le modèle 1814. Au revers, au centre les armes de France surmontées de la couronne royale de la même composition que le modèle antérieur avec au-dessous une banderole en soie bleue clair sans inscription. Cravate de 1,5 m de long et de 45 cm de large ornée d’une broderie et d’une frange, cordon à deux glands à frange, tissé en or. Le drapeau d’infanterie modèle 1820 L’organisation du 3 août 1815 est modifiée le 23 octobre 1820 et les légions font place à 60 régiments de ligne ( 64 en 1823 ) et 20 d’infanterie légère. Les drapeaux sont identiques au modèle précédent, présentent les différences suivantes : -à l’avers, l’inscription devient : LE ROI / AU 18ème / REGIMENT D’INFANTERIE LEGERE. Le numéro du régiment figure désormais dans un petit carré placé à chaque angle. Les cravates des légions sont conservées, les drapeaux de bataillons supprimés et remplacés par des fanions. Les fanions Malgré un début de réglementation, les fanions de la Restauration restent fantaisistes et attachés à la volonté des chefs de Corps. Les différents changements de réglementation résument assez bien les tergiversations des autorités afin de trouver une distribution satisfaisante. Les fanions modèle 1814-1815 Un fanion par bataillon : 1er bleu, 2ème rouge, 3° bleu ciel, puis jaune.Au centre le numéro du corps de 10 cm de haut, avec à chaque angle une fleur de lys, et une bordure jonquille pour l’infanterie légère. Dimensions : Hauteur 50 cm x Largeur 50 cm. Hampe de 2 m d’un diamètre maximal de 16 mm afin de pouvoir pénétrer dans le canon du fusil. Les fanions modèle 1814-1820 L’ordonnance du 23 octobre 1820 confirme que les 2° et 3° bataillons ne doivent plus avoir qu’un fanion de manœuvre par bataillon. Les fanions modèle 1827 Une nouvelle ordonnance en date du 1er mai 1827 décide qu’il ne doit y avoir désormais qu’un seul fanion dans chaque bataillon aux couleurs suivantes : -1er bataillon, couleur distinctive ; -2ème bataillon, blanc ; -3ème bataillon, moitié blanc, moitié de la distinctive suivant une diagonale. Le 29 mai 1928, les couleurs distinctives sont supprimées, pour le garance, il s’ensuit : -1er bataillon, 50 cm x 50 cm, bâton de 120 cm ; -2ème bataillon, 68 cm x 68 cm, bâton de 120 cm surmonté par une fleur de lys en cuivre de 11 cm ; -3ème bataillon, semblable au 1er bataillon. SOURCE : Pierre CHARRIE, Drapeaux et Etendards de la Révolution et de l’Empire. Editions COPERNIC, 1982,
Retour Mon panier: % article(s)Chercher dans le site
Votre contact
Pour écouter l'intégrale de sa musique, un clic sur l'icone ci-dessous!
Visiteurs
Copyright 2008 de l'A.A.93 R.I
Accueil Son histoire Ses gloires Sa vie Ses chefs de corps Les annexes Ses rangs successifs Le 18ème régiment d'infanterie légère Sa Réserve 1979/1997 Ses historiques Bibliographie L'historique de 1891 L'historique de 1920 L'historique contemporain L'historique du colonel Cochin Ses drapeaux Ses "14 juillet" Son amicale Sa boutique Ses évènements Cérémonie au Sénat Cérémonie en l'honneur du Colonel Muller Cérémonie des Evadés de France Sa vie Le 293ème RI L'historique de 1920 Le 83ème RIT L'historique de 1920 Les liens Web Les Blogs Celui de François Gentreau Celui d'Olivier BarreaudLe 93ème Régiment d'Infanterie "Régiment d'Enghien" et "Régiment de Vendée" Sa devise : "A de tels hommes, rien d'impossible !" Napoléon le 1er juillet 1809