RANGS SUCCESSIFS D'ENGIHIEN-INFANTERIE ou, comment il devint le 93ème régiment d'infanterie De 1701 à 1714, le roi Louis XIV avait entretenu jusqu'à deux cent soixante-quatre régiments d'infanterie, parmi lesquels, deux cent vingt-deux étaient de sa création. Selon le contrôle de 1714, le régiment d'Enghien avait le 240ème rang. De ces deux cent vingt-deux régiments, la réforme de 1714 n'en conserva sur pied que quatre-vingt-huit, lesquels, joints à trente autres créés antérieurement, formèrent cent dix-huit régiments, non compris deux régiments des Gardes, la Maison du Roi. Enghien eut alors le 117ème rang (un autre régiment d'Enghien, créé en 1644 avait pris le nom de Conti en 1665 et de Bourbon, en 1668). 1749, dix-neuf régiments sont supprimés, dont dix-huit avant Enghien qui aurait dû prendre le 99ème rang. Il n'eut que le 100ème à la suite de la création des Grenadiers de France auxquels le Roi assigna le n° 40. 1762, vingt-cinq régiments, tant de ceux créés par le roi Louis XV que ce ceux créés antérieurement, sont réformés. Sur ces vingt-cinq, dix-huit ont un rang supérieur à Enghien qui prend, en conséquence le n° 85. En 1771, il prend le 84ème rang à la suite de la suppression des Grenadiers de France. 1775, sept régiments anciens, à quatre bataillons, sont dédoublés pour en former quatorze à deux bataillons. Mais sept autres régiments sont supprimés. Il ne restait alors que douze régiments à quatre bataillons. 1776, onze des vieux régiments sont dédoublés à leur tour. Enghien prend le rang n° 95. Le régiment de Walsh, supprimé en 1775, est remis sur pied la même année et prend le 95ème rang. Enghien prend le 96ème. En 1788, le Corps royal de l'artillerie et le Royal italien perdent leur rang dans les régiments d'infanterie (64e et 65e en 1776). Enghien prend le n° 94 qu'il conserve jusqu'en 1790. A cette époque, le régiment du Roi, qui avait le 23ème rang, est licencié à la suite de la révolte de Nancy. Enghien prend le 93ème rang et c'est ainsi qu'en 1791, il devint le 93ème régiment d'infanterie.
Mon panier: % article(s)Chercher dans le site
Votre contact
Pour écouter l'intégrale de sa musique, un clic sur l'icone ci-dessous!
Visiteurs
Copyright 2008 de l'A.A.93 R.I
Accueil Son histoire Ses gloires Sa vie Ses chefs de corps Les annexes Ses rangs successifs Le 18ème régiment d'infanterie légère Sa Réserve 1979/1997 Ses historiques Bibliographie L'historique de 1891 L'historique de 1920 L'historique contemporain L'historique du colonel Cochin Ses drapeaux Ses "14 juillet" Son amicale Sa boutique Ses évènements Cérémonie au Sénat Cérémonie en l'honneur du Colonel Muller Cérémonie des Evadés de France Sa vie Le 293ème RI L'historique de 1920 Le 83ème RIT L'historique de 1920 Les liens Web Les Blogs Celui de François Gentreau Celui d'Olivier BarreaudLe 93ème Régiment d'Infanterie "Régiment d'Enghien" et "Régiment de Vendée" Sa devise : "A de tels hommes, rien d'impossible !" Napoléon le 1er juillet 1809