LES DRAPEAUX DES DEMI – BRIGRADES 1794 – 1797 La loi du 21 février 1793 décidait qu’il n’y avait plus de différence de régime entre les régiments de ligne et les bataillons de volontaires nationaux. Le décret de la Convention du 19 nivose AN II (8 janvier 1794) ordonnait l’amalgame avec constitution des demi-brigades. Chaque demi - brigade distingue le bataillon du centre ou 2ème bataillon par un drapeau dont le modèle est uniforme pour toutes les demi-brigades. Les 1er et 3ème bataillons ont au contraire un drapeau dont le dispositif varie avec chaque demi-brigade. Cette distribution tricolore est d’une coupe opposée et a été retrouvé par Hollander en partant d’une série de dessins officiels par Chaillot de Prusse. DEUXIEME BATALLON Dimensions : Hauteur 162 cm x Largeur 162 cm. Fond en taffetas blanc avec bandes cousues de taffetas bleu et rouge. Dans l’angle supérieur, côté hampe, quartier tricolore de 77 cm de long, bandes horizontales, le bleu en haut, ayant chacune 28 cm de large. L’étoffe est encadrée sur les côtés flottants d’une bordure formée de quartiers aux trois couleurs alternées. Au centre, entre deux branches de lauriers, un faisceau de licteur d’où chaque côté apparaît une hache et du centre émerge une pique sommée d’un bonnet de liberté tricolore agrémenté d’une jugulaire dorée et d’un bandeau orné de feuillages de chêne. Sur l’avers est peint en lettres d’or REPUBLIQUE / FRANCAISE, le premier mot étant placé au dessus de l’attribut, le second au dessous. Sur le revers DISCIPLINE ET SOUMISSION / AUX LOIX MILITAIRES, le numéro est répété aux quatre angles sur fond blanc. PREMIER ET TROISIEME BATAILLON Dimensions : entre 160 et 164 dans les deux sens. Taffetas bleu, blanc, rouge en triangle, cousus ensemble avec les mêmes attributs et les mêmes légendes, sachant que ces dernières doivent figurer obligatoirement sur fond blanc. La position des numéros peut être au milieu ou au tiers des côtés et le choix du cadre de l’illustration, sans indication historique, a été choisie aux angles pour figuration sur “ fond blanc ”. 93° brigade de bataille : formée à GIVET le 3 juin 1794 avec I du 47° régiment, 1er Seine et Marne, 6° Haut – Rhin, versée à la 25° le 25 février 1796. Reçoit trois drapeaux à l’armée de SAMBRE et MEUSE. SOURCE : Pierre CHARRIE, Drapeaux et Etendards de la Révolution et de l’Empire. Editions COPERNIC, 1982, revue FIGURINES et TRADITION.
Retour Mon panier: % article(s)Chercher dans le site
Votre contact
Pour écouter l'intégrale de sa musique, un clic sur l'icone ci-dessous!
Visiteurs
Copyright 2008 de l'A.A.93 R.I
Accueil Son histoire Ses gloires Sa vie Ses chefs de corps Les annexes Ses rangs successifs Le 18ème régiment d'infanterie légère Sa Réserve 1979/1997 Ses historiques Bibliographie L'historique de 1891 L'historique de 1920 L'historique contemporain L'historique du colonel Cochin Ses drapeaux Ses "14 juillet" Son amicale Sa boutique Ses évènements Cérémonie au Sénat Cérémonie en l'honneur du Colonel Muller Cérémonie des Evadés de France Sa vie Le 293ème RI L'historique de 1920 Le 83ème RIT L'historique de 1920 Les liens Web Les Blogs Celui de François Gentreau Celui d'Olivier BarreaudLe 93ème Régiment d'Infanterie "Régiment d'Enghien" et "Régiment de Vendée" Sa devise : "A de tels hommes, rien d'impossible !" Napoléon le 1er juillet 1809